photo Berlin
/_images_upload/_tn_572bf34915d3ded2.jpg
Vos experts du recrutement franco-allemand

 

Recherche avancée
Terug naar overzicht
Emploi

Comment développer une activité freelance en Allemagne grâce à la création d un blog

Vous êtes nombreux à faire des projets d'expatriation en Allemagne sans parler allemand couramment. Ce qui s'annonce difficile n'est tout de même pas impossible : réussir son installation Outre-Rhin et rejoindre la communauté franco-allemande, non seulement linguistiquement mais aussi dans l'âme. Elodie nous fait part de son expérience en tant que Française à Berlin et de la réussite de son projet d'activité d'indépendant grâce à la création d'un blog…


J’ai découvert l’Allemagne et Berlin à l’occasion d’un stage en 2005. Je devais avoir une expérience professionnelle à l’étranger dans le cadre de mes études de commerce. Par miracle, étant donné mon niveau d’allemand de l’époque, j’avais trouvé un stage dans une maison d’édition qui produisait des plans de ville. Même si les cartes de Berlin n’étaient pas le produit de mes rêves, le destin fera que je les utiliserai intensément quelques années plus tard, quand débuterait mon activité dans le tourisme.

Vivre dans un pays étranger me faisait peur et n’était absolument pas dans mes projets, mais après 6 mois de stage à Berlin, mon opinion avait totalement changé. Une fois mes études terminées à Paris, une première expérience professionnelle peu enthousiasmante finit de me convaincre de candidater à l’étranger. C’est à Berlin que j’ai trouvé un poste. J’ai découvert l’univers des Start-up berlinoises où l’on rencontre des collègues qui deviennent des amis… et des salaires pas à la hauteur des heures supplémentaires. Était-ce mon niveau d’allemand, juste suffisant pour communiquer au quotidien, qui m’empêchait d’accéder à des postes plus attractifs ? Ou alors était-ce mon niveau d’anglais que j'aurai dû améliorer ? De fait, dans beaucoup d’entreprises berlinoises, c’est la langue de travail.

Après trois ans d’activité salariée dans trois start-up différentes, j’ai même pensé quitter Berlin faute d'opportunité professionnelle satisfaisante. En parallèle, j’avais créé le blog Goodmorningberlin.com à mon arrivée en 2010. J’y racontais ma découverte de lieux berlinois : clubs clandestins, bars de plage, bâtiments abandonnés… En rencontrant des blogueurs professionnels, j’ai compris que je pouvais faire évoluer mon site en un véritable instrument de travail, notamment en améliorant le référencement naturel et la communication. Je n’avais jamais envisagé d’avoir ma propre activité, mais la fréquentation d'entrepreneurs berlinois et le coût de la vie relativement bas à cette époque m’ont motivée à tenter l’aventure. J’avais reçu des messages enthousiastes de lecteurs qui souhaitaient visiter la ville avec moi.

J’ai donc développé ma propre visite guidée sur la thématique du Berlin insolite. Initiative qui a rencontré beaucoup de succès, à tel point que j’ai commencé à travailler avec d’autres guides francophones pour répondre à la demande. Puis j’ai rencontré d’autres personnes spécialisées dans le Street Art, l’architecture, l’histoire… C’est ainsi que Goodmorningberlin.com est devenue une plateforme de visites guidées en français. En parallèle je recevais des demandes d’agences événementielles qui cherchaient des lieux et des activités atypiques à Berlin. J’ai donc également travaillé en BtoB pour l’organisation de séminaires, de soirées événementielles et de team-building. Grâce à ces missions, je me suis constituée un large réseau de prestataires berlinois.

La troisième activité développée via le site est l’écriture. Suite à la publication d’un e-book, une maison d’édition française m’a proposée d’écrire un livre avec des itinéraires thématiques dans chaque quartier de la ville. L’ouvrage Berlin, l’Autre Guide, fut réédité 4 ans. Ce beau projet a participé à la notoriété de mes activités touristiques et assis mon statut de spécialiste francophone de Berlin. J’ai participé à la rédaction de diverses publications sur Berlin et je travaille actuellement à un autre projet de livre.

Goodmorningberlin.com fête cette année ses 10 ans. Mon parcours professionnel me surprend et me comble, même s’il est semé d’embûches. Etre indépendant en Allemagne n’est pas très complexe au niveau administratif bien que les déclarations d’impôts ne soient pas une partie de plaisir. Lors de crises telles que celle du Coronavirus, on se rend compte de la fragilité de son statut. Pas de chômage ou de jours de maladie pour reprendre son souffle. Mais être freelance permet de jouir d’une grande liberté, sentiment si palpable à Berlin.

10 ans après mon installation en Allemagne, j’apprécie toujours l’état d’esprit et le respect qui règne dans la plupart des échanges du quotidien, même si la chaleur des rapports humains (et la gastronomie) en France me manque. C’est inhérent au statut d’expatrié : une nostalgie de la culture de son pays d’origine et un attrait pour le mode de vie de son pays d’accueil que l’on adopte au fur et à mesure des années et dont il est difficile de se séparer quand on rend visite à sa famille.

Se pose parfois la question du retour en France, mais dans quelle ville pourrais-je trouver l’effervescence de la Oranienstrasse et la quiétude du Tiergarten à seulement quelques stations de métro de distance ?

EuroRekruter utilise des cookies pour enregistrer certaines préférences et pour aligner les offres à vos intérêts.